More
    More

      Critique de Sausage Party

      Le nouveau délire de Seth Rogen et James Franco sort ce mercredi en salles. Après leurs nombreux succès comiques tels que Délire Express, L’Interview qui tue et C’est la fin, le duo est de retour en animation avec Sausage Party, qui raconte les tribulations d’aliments aux prises avec des humains qui veulent les dévorer.

      Un concept hilarant :

      sausage-party

      L’idée de Sausage Party est véritablement originale. A la différence de Toy Story qui prenait un vieux fantasme d’enfants et animait les jouets, Sausage Party prend un axe comique et donne vie aux aliments. Le spectateur suit ainsi l’évolution de quelques personnages cherchant à découvrir la vérité sur la suite de leur existence lorsqu’ils quittent le super marché. Le metteur en scène met en place tout un monde hiérarchisé et évidemment connecté au notre. La religion en prend pour son grade et se retrouve critiquée avec virulence. Les hommes sont des dieux qui emportent les aliments vers l’au-delà, ces derniers pensent accéder à une vie belle et privilégiée, pourtant ils vont découvrir à leurs dépens que les humains n’ont pas des attentions louables. Ils passent pour de mauvais Dieux, incapables de faire le bien, tels des machines de destructions. La religion est mise à genoux via une dénonciation de son idéalisation. Seth Rogen et James Franco, après s’être mis à dos la Corée du Nord avec The Interview, risquent cette fois de s’attirer les foudres des fanatiques avec Sausage Party. Fanatiques de plusieurs religions d’ailleurs, puisque que le conflit israélo-palestinien est également matérialisé avec beaucoup de dérision.

      De très bonnes idées d’animation :

      maxresdefault

      L’imagination des scénaristes ne s’arrête pas là. La manière dont sont matérialisés les personnages est également très drôle. Le metteur en scène imagine la réaction de ses aliments de manière similaire à celles des êtres humains. Les personnages se retrouvent ainsi dans des situations amoureuses, de guerre et de méfiance qui créent un véritable décalage avec la condition des aliments. Le metteur en scène va trouver des combines hilarantes pour ses aliments, des meurtres et des scènes de sexe complètement décalées. Les scènes d’action sont donc très drôles mais également, contre toute attente, impressionnantes. Seth Rogen et James Franco vont encore plus loin que ce à quoi le spectateur peut s’attendre. Surtout lorsque l’action quitte le supermarché et prend place dans le monde extérieur. Les aliments se trouvent dépassés par les événements et paniquent devant la violence jouissive des humains. Si les scènes à l’extérieur du supermarché sont les plus inventives, ce lieux reste une aire de jeux complète pour l’action, avec notamment des rayons qui représentent divers quartiers.

      Une allégorie du monde réel :

      cyril-hanouna-sausage-party

      Sausage Party est une étude intéressante du monde géopolitique et social actuel. Il met en avant la domination des religions et les conflits qu’elle entraîne ; mais il est également une critique de la consommation de masse et du gâchis à outrance. Cela se ressent dans la mise en scène lors de l’accident de cadis ou bien lors de la mise en avant des dates de péremption. Sausage Party est également une étude du développement personnel de l’individu par le dépassement de soi à travers un voyage initiatique en terrain inconnu, également matérialisé par une sexualité abordée sans tabou, quitte à mettre le spectateur mal à l’aise. Une idée qui trouve son paroxysme dans la toute conclusion, connexion directe avec le monde réel. Une manière d’affirmer que Sausage Party pourrait narrer les tribulations d’un être humain.

      Sausage Party est un divertissement relativement surprenant, ponctué de vannes efficaces et d’un imaginaire plutôt fleuri. 

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité