Critique « Astérix le secret de la potion magique » d’Alexandre et Louis Clichy : Maitrise totale en attendant Kaamelott.

Critique « Astérix le secret de la potion magique » d’Alexandre et Louis Clichy : Maitrise totale en attendant Kaamelott.

Critique « Astérix le secret de la potion magique » d’Alexandre et Louis Clichy : Maitrise totale en attendant Kaamelott.

Réalisation

Animation

Doublage

Scénario

Summary:
Après être tombé d'un arbre, Panoramix part à la recherche d'un successeur à qui il pourra confier le secret de la potion magique. Cette potion est cependant convoitée par Sulfurix, un druide banni. Panoramix sera alors aidé de nos deux gaulois préférés dans cette quête à l'apprenti idéal. Alexandre Astier et Louis Clichy nous régalent avec ce film d'animation en attendant le tant attendu film Kaamelott !

85%

Intelligent, drôle, et puissant

Quand le mythe rencontre le mythe. C’est ce qu’il s’était passé en 2014 quand Astérix se voyait être adapté sur grand écran par le talentueux Alexandre Astier ! Astérix et le domaine des dieux a été un succès immédiat aussi bien auprès du public que de la presse. Evidemment, quand on associe l’intelligence du créateur de la cultissime série Kaamelott au mythe de la bande-dessinée, il est évident que la recette marche du tonnerre ! Et enfin, après 2 ans de travail, voici qu’Alexandre Astier et Louis Clichy sont de retour pour ce second film : Astérix et le secret de la potion magique.

Panoramix, druide reconnu comme le meilleur de toute la Gaule pour sa potion magique qui donne une force surhumaine a eu un accident. Alors qu’il cueillait ses ingrédients, il chute d’un arbre et se casse la jambe. Face à cette situation délicate, il comprend qu’il n’est pas éternel et que la formule de la potion magique ne doit pas disparaître avec lui. Il se met alors en quête d’un apprenti à qui léguer ce secret si convoité. Accompagné d’Astérix et d’Obélix, ils traverseront toute la Gaule à la recherche du parfait apprenti. Hélas, le secret de la potion est aussi désiré par le redoutable druide Sulfurix, druide renégat et rejeté de ses pairs… Une histoire novatrice car jamais vue dans l’univers de la bande dessinée d’Albert Uderzo et René Goscinny et qui, à coup sûr, vous fera sourire mais pas seulement ! 

Un casting (vocal) 5 étoiles ! 

Sulfurix, le druide déchu porté par la voix magistrale de Daniel Mesguich.

Commençons avec le casting qui est étincelant ! Cependant, un seul être vous manque et tout s’effondre autour de vous. C’est le cas ici de Roger Carel. Immense comédien de doublage français (voix française de C3PO, d’un nombre fou de personnages Disney ou encore de Petrie dans le Petit Dinosaure), il a cependant décidé de prendre sa retraite, laissant sa place de doubleur officiel d’Astérix à Christian Clavier. Ce dernier avait déjà incarné Astérix, notamment dans le célèbre Astérix Mission Cléopatre d’Alain Chabat. Mais ici, l’envie manque à Clavier. Peu investi et convaincant, il nous fait regretter Roger Carel et ce, malgré le fait qu’Alexandre Astier ait adapté le personnage en fonction de son nouveau doubleur.

Quant aux autres personnages, rien de plus à dire, ils sont tous parfaits ! A commencer par Bernard Alane qui prête sa voix à Panoramix et qui, comme à son habitude, est très convaincant pour un rôle qui se révèle être central dans ce film mais nous reviendrons sur ce point plus tard ! Mais si une voix peut vous transporter, vous donner des frissons et vous impressionner c’est celle de Daniel Mesguich qui interprète Sulfurix, l’antagoniste du film. Voix parfaitement trouvée et juste somptueuse pour un personnage qui en devient magistral. Une voix qui porte avec une justesse effarante qui nous fait croire instantanément au danger que représente ce druide corrompu. Parfait dans les moments de colère, de manigance ou même d’humour, Daniel Mesguich réalise ici une performance de doublage exceptionnelle qui vous laissera sans voix. Mais évidemment, en plus de doubleurs de qualité (comme Alex Lutz très bon comme toujours ou encore Guillaume Briat dans le rôle d’Obélix), nous avons la chance d’avoir un film réalisé non pas par un artiste de talent, mais bien deux. 

Astérix et Alexandre Astier : le film Kaamelott en avance ? 

Alexandre Astier et Louis Clichy lors de l’Avant-Première à Lyon.

Ce qui vous attirera surement pour aller voir le film c’est le nom d’Alexandre Astier. Inutile de le présenter, vous avez devant vous une légende lyonnaise mais aussi de la culture française. Des mots certes très forts mais mérités pour le créateur de la série Kaamelott. Parlons aussi de Louis Clichy. Mis de côté lors de l’avant-première à Lyon au profit d’Alexandre Astier, sa présence à la gestion de l’animation est pourtant une chance folle pour l’animation française. Son nom ne vous dit surement rien mais Louis Clichy avait déjà co-réalisé avec (une fois encore) Alexandre Astier, Le Domaine des dieux en 2014. Il faisait également partie de l’équipe d’animation Pixar pour deux chefs d’œuvres qui ne vous sont surement pas inconnus : Là-haut et Wall-e. Des films incroyables en terme d’animation mais dont les opus d’Astérix n’ont rien à envier. D’une beauté rarement vue pour un film français, Le secret de la potion magique est parfaitement animé comme l’était son prédécesseur. Une 3D qui peut faire peur à beaucoup mais qui est lisse, élégante et représentant un véritable travail d’orfèvre. Car quand votre nom est à côté de celui d’Alexandre Astier, vous passez quelque peu au second plan, ce qui n’est pas mérité tant l’animation est sublime. 

Quant à la réalisation d’Alexandre Astier, que vaut-elle ? Et bien, aucune surprise à ce niveau-ci : c’est parfaitement maîtrisé et on retrouve la « patte Astier » que l’on aime tant. Bien sûr vous trouverez des références à Kaamelott (soyez attentifs aux trompettes), des acteurs de la série qui prêtent leurs voix à des personnages dont Alexandre Astier bien évidemment, mais aussi et surtout l’intelligence de la série. Avec des thématiques fortes, un humour intelligent et des références (plus ou moins) subtiles, ce film est tout ce qu’un fan de Kaamelott peut espérer voire plus. Car avec ce film, Alexandre Astier donne non seulement un avant goût du film tiré de la série mais il continue aussi de se faire rêver lui-même et d’accomplir ses fantasmes d’enfants avec un personnage qu’il affectionne depuis toujours. L’ADN du héros gaulois l’accompagne depuis toujours et notamment dans Kaamelott, fortement inspirée de la bande-dessinée :

« J’ai toujours aimé les engueulades mais surtout j’ai un amour pour les gens qui communiquent mal« .

Mais ce film se révèle aussi intelligent dans sa forme en plaçant Astérix et Obélix en arrière plan ! Un choix osé mais qui est un véritable tour de force. Suivre Panoramix dans sa quête en fait un personnage intéressant et développé, avec des thématiques fortes comme l’acceptation de la vieillesse mais aussi du caractère inattendu de la mort et donc de l’héritage que nous laisserons.

Il y a, comme vous l’aurez compris, énormément de choses à dire sur Astérix et le secret de la potion magique. Que ce soit dans sa forme mais aussi dans son fond, ce film d’animation est une parfaite réussite et un plaisir d’1h30 qui fera rire à n’en pas douter. Un film qui saura vous réserver des surprises avec une intelligence mais aussi une beauté rare dans l’animation et le cinéma français en général. Tout semble maîtrisé dans ce film qui, même s’il n’est pas Kaamelott le film, est tout aussi efficace, drôle et bien pensé que la série. Alexandre Astier nous fait patienter de la plus belle des manières avec, assurément, l’un des meilleurs films de cette fin d’année. 

Bande-annonce : Astérix – Le secret de la potion magique 

 

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.