Chill & Cult : Découvrez « Il était temps » sur Netflix

Chill & Cult : Découvrez « Il était temps » sur Netflix

Chill & Cult : Découvrez « Il était temps » sur Netflix

Musique

Réalisation

Acteurs

Summary:
En plus de l'assurance de passer un bon moment, vous percevrez la vie autrement.

83%

2h04 de bonheur.

Sorti en 2013, Il était temps transmet l’intérêt pour la vie à son public. Alors que Tim apprend le jour de ses 21 ans par son père qu’il peut voyager dans le passé, il décide d’utiliser ce précieux don pour réparer ses maladresses amoureuses. Or, si une chose est sure, c’est que le temps ne forcera jamais personne à vous aimer. Richard Curtis, réalisateur de Love Actually et producteur de Coup de foudre à Notting Hill, nous livre une romance intelligente et mémorable. 

Une réflexion sur la vie

Le temps passe si vite et si lentement à la fois. On dit souvent que rares sont les personnes qui prennent le temps de profiter de chaque instant, de chaque moment de vie. On se complaît, entraîné dans une routine où l’on se lève pour aller travailler, et puis on se couche tôt pour retourner travailler le lendemain. Et, quand il nous arrive de sortir en famille ou entre amis, on se plaint du travail et de la vie. Qu’en est-il des moments de joie à partager ?

 Il était temps nous prouve que remonter le temps pour régler des différends ne nous rendra pas heureux pour autant. On comprend que ce pouvoir multidimensionnel n’est qu’une excuse pour revivre des moments heureux que l’on a laissé filer entre nos doigts. Au final, si l’on prenait la vie comme elle venait en l’accueillant chaleureusement ?

Cet apprentissage du bonheur nous pousse à voir la vie différemment. Les moments simples deviennent plus qu’agréables : Une grimace, une pâtisserie, un sourire, un enfant, la beauté du lieu qui nous entoure, la douceur de nos draps, de sa peau… Alors que Tim se force à vivre deux fois chaque journée (une fois de façon banale, une autre pour repérer les moments simplement beaux), il comprend peu à peu qu’une seule fois est nécessaire.

La sagesse personnifiée

Pirates des Caraïbes, Love Actually ou encore Underworld. Bill Nighy a aussi bien laissé sa trace sur l’écran que dans nos esprits à travers ses nombreux jeux d’acteur. On l’accueille alors le sourire au coin de la bouche et l’oeil brillant dans Il était temps. 

Interprétant le père de Tim, Bill Nighy fait preuve d’une parfaite incarnation de la parole sage. Son rôle lui sied tellement qu’il en devient un personnage très attachant bien qu’il ne soit pas le protagoniste principal du film. Ses mots sont réalistes, ses conseils expérimentés, et son humour subtile. Ce papa cool entretient une relation fusionnelle avec ses enfants. 

Lors d’une interview, il déclare que ce rôle l’a marqué et paraît convaincu par l’âme du film :

« Try to enjoy everything. Try not to have your day stolen by regrets about yesterday or about tomorrow, and celebrate these so cool ordinary things which in fact are the most important things in your life. »

« Essayez de profiter de tout. Essayez de ne pas gâcher votre quotidien à cause de regrets à propos d’hier ou de demain, et célébrez ces si ordinaires mais si belle choses, qui finalement sont les plus importantes de votre vie. » 

A ne surtout pas manquer !

Bien évidemment, il est indéniable que Bill Nighy n’est pas la seule perle du casting. D’abord, le premier rôle est entre les mains de Domhnall Gleeson. Le jeune homme qui a hérité du don incroyable (comme tous les hommes de sa famille auparavant), c’est lui. Bien que Tim ne démontre aucune folie, cela ne dérange pas pour autant, au vu de la personnalité gentille et hésitante du personnage. En revanche, ce qui n’est pas pour nous déplaire, c’est bien le charme envoûtant de Margot Robbie dans le rôle de Charlotte, le premier amour de Tim. Cette dernière sera bien vite dans l’ombre face à la timide mais pétillante Mary, en réalité Rachel McAdams.

Par ailleurs, à défaut de faire de la romance le coeur du film, Richard Curtis a joué une seconde carte qu’est l’humourEt pour le coup, il connaît un succès par sa maîtrise et sa légèreté.  Au delà de l’essence du film qu’on ne vous a que trop présenté, Il était temps séduit par ses musiques douces et entêtantes. Etant donné que choisir quelle musique vous partager relève d’une lourde décision, la rédaction de JustFocus en a sélectionné deux pour vous : 

Pour toutes ces raisons, vous ne pouvez pas passer à côté de ce film. Et à choisir, beaucoup d’émotions valent mieux que peu d’action ?

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.