« They shall not grow old »: Peter Jackson signe un documentaire sur la Guerre de 14-18

« They shall not grow old »: Peter Jackson signe un documentaire sur la Guerre de 14-18

Alors que la bande-annonce de son nouveau film « Mortal Engines » commence à circuler en salle, une autre facette de Peter Jackson s‘offre à travers un film inédit. « They shall not grow old » offre une très belle plongée dans la vie des soldats britanniques sur la guerre de 14-18. 

Le projet est né en 2014, dans les bureaux de Diane Lees. La directrice de l’organisation nationale des musées militaires britanniques de l’Imperial War Museum a confié à Peter Jackson les clefs de ses archives. 600 heures d’enregistrements audio des témoignages de soldats  dans les années 60. 2000 morceaux de films tournés entre 14 et 18. Sans compter les 100 heures d’archives restaurées, colorisées et mises en 3D. Un travail titanesque réalisé ainsi par Peter Jackson pour mettre en forme « Theys hall not grow old ».

En immersion dans la Grande Guerre

Passionné par les récits de son grand-père, qui avait participé au conflit, le réalisateur du Seigneur des Anneaux s’est lancé dans l’aventure. L’objectif ? Faire « voir la guerre comme les soldats l’ont vu ». 

« On a voulu faire un film pour expliquer ce que c’était que de se battre pendant cette guerre. Pas pour se concentrer sur la stratégie et les médailles militaires. Mais pour parler de l’expérience sociale et humaine de la guerre. On a des clichés en tête. Et je pense que les gens vont être surpris lorsqu’ils entendront ce que les vétérans ont à raconter. »

La bande-son est inédite. Peter Jackson a fait appel à des experts en lecture labiale pour déchiffrer les paroles des soldats. Des acteurs les interprètent. Une façon de rendre humaine des archives vieilles de cent ans. Travaillant sur le réalisme de l’histoire, le film veut permettre au spectateur de se rapprocher de l’état des soldats.

Des archives humanisées

« Ce qui ressort, c’est qu’il y a beaucoup d’humour. Quand on voit les images de tous ces lieux où ils sont, l’esprit de ces gars est incroyable. On en est venu à penser qu’on les avait envoyés à l’abattoir. Ils ont pourtant eux-mêmes trouvé beaucoup d’humour dans tout ça et dans leur expérience de la guerre. Quand on y pense, ils n’avaient pas le choix. Parce qu’on sait que chaque fois que des êtres humains sont dans une situation de forte pression, la seule chose qui reste, c’est l’humour. »

Le film a été projeté en avant-première le 16 octobre à Londres et a été mis en ligne sur la BBC en Novembre. En France, s’il n’a pas de date de sortie officielle, il commence à être diffusé dans les festivals depuis le 9 novembre. 

Retour au sommaire

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.