Critique « Chacun pour tous » de Vianney Lebasque : un film drôle et touchant

Critique « Chacun pour tous » de Vianney Lebasque : un film drôle et touchant

Critique « Chacun pour tous » de Vianney Lebasque : un film drôle et touchant

Réalisation

Acteurs

Scénario

Rythme

Summary:
« Chacun pour tous » est à la fois comique et émouvant, le tout inspiré d'une histoire vraie. Un super film à regarder sans modération !

85%

Au top

Ce mercredi 31 octobre est sorti dans nos salles Chacun pour tous. Réalisé par Vianney Lebasque, un film qui arrive à nous séduire en alliant humour et émotion.

Une comédie pas si fictive 

Martin est le coach de l’équipe de France de basket pour déficients mentaux. Problème, ses meilleurs éléments viennent de le laisser tomber et il se retrouve avec seulement deux joueurs. Il va alors avoir l’idée de tricher et de recruter des joueurs amateurs non-handicapés. Ainsi, il pourra participer aux prochains Jeux Paralympiques et ne pas perdre la subvention indispensable pour cette fédération qui lui tient tant à cœur. Parmi ces nouveaux joueurs, il y a Stan et Pippo, des meilleurs amis trentenaires et en difficulté financière. Une fois à Sydney, ils se retrouvent tous embarqués dans une supercherie dont ils sont loin d’avoir imaginé toutes les conséquences.

C’est ce qui s’est réellement passé pour l’équipe d’Espagne aux Jeux Paralympiques à Sydney en 2000. On a découvert un an après qu’il n’y avait que deux véritables joueurs handicapés dans l’équipe. Après la comédie espagnole Champions qui a fait un véritable carton cet été, c’est au tour de la France de faire un film en s’inspirant de ce fait réel. Vianney Lebasque n’en est pas à son premier film sur le domaine du sport. Après le football dans Les petits princes, place au basket avec Chacun pour tous. Le réalisateur français s’en sort très bien et relève ce dur défi. On est loin des clichés et du too much, on se retrouve au contraire devant un long-métrage sincère et réaliste.

Concernant le scénario, écrit par le réalisateur lui-même et Frank Bellocq, il fait preuve de subtilité et de naturel. Le seul petit bémol est la fin légèrement bâclée. Nous nous retrouvons avec une fin qui nous laisse sur notre faim. Elle aurait plus être plus poussée et travaillée. On attend d’en savoir plus, de voir certaines réactions, de connaître la suite de certains détails du film. Ceci dit, c’est aussi bon signe car cela montre que cette comédie est vraiment prenante. Quant aux musiques, elles sont toujours très bien choisies.

Un très bon casting

Tout d’abord, le rôle du coach est merveilleusement interprété par Jean-Pierre Darroussin. On retrouve aussi en tête d’affiche Ahmed Sylla qui excelle une fois de plus à l’écran, cette fois-ci dans le rôle de Stan, un jeune homme voulant être comédien qui peine à atteindre son rêve. Quant à son coéquipier Pippo, lui aussi enchaînant les petits boulots, il est très bien incarné par Olivier Barthélémy jouant le rôle du grand gaillard au sang chaud qui se révèle finalement faire preuve de plus en plus de compréhension et de partage envers les autres au fil du film.

On peut saluer la performance des deux acteurs, Vincent Chalembert et Clément Langlais, qui montrent que la différence est une force aussi bien à l’écran que dans la réalité. Camélia Jordana, qui se voit attribuer le rôle de la psychologue de la fédération, fait un bon boulot. Enfin, les performances d’Estéban et de Jérémie De Nicola sont également à applaudir, ce duo de cousins à l’écran est à mourir de rire. C’est donc un sans faute pour ce casting qui fonctionne à merveille !

Une belle leçon de vie

Un message important est passé dans ce film. Le sujet des Jeux Paralympiques et du peu de médiatisation auxquels ils ont habituellement le droit, contrairement aux Jeux Olympiques, est clairement montré et dénoncé.

Mais ce film fait surtout preuve d’une belle morale. Cette comédie essaye d’ouvrir les mentalités au sujet du handicap. Il montre que peu importe nos différences nous sommes tous des êtres humains avec des sentiments. La belle histoire d’amitié et de solidarité de toute l’équipe démontre bien ceci. Plus le film avance, plus ces différences se réduisent et sont mises de côté, alors qu’au départ c’était tout l’inverse.

Cet opus montre donc avant tout l’importance de s’entraider, ainsi que de faire preuve d’ouverture d’esprit et de tolérance envers les autres.

Pari réussi pour Vianney Lebasque et toute l’équipe du film qui nous font passer un très bon moment. Il ne vous reste plus qu’une chose à faire : foncer au cinéma !

Bande-annonce du film Chacun pour tous :

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.