Bienvenue en Sicile, le retour de la comédie à l’italienne

Bienvenue en Sicile, le retour de la comédie à l’italienne

Tiré de faits réels : le débarquement des Alliées en Sicile en 1943, Bienvenue en Sicile raconte l’histoire d’Arturo qui pour se marier à la belle Flora, s’engage dans l’armée américaine afin de demander sa main à son père resté sur l’île. La guerre mais surtout la Mafia vont encore plus corser les choses. Il sortira en France le 23 mai 2018.

 

 

Une île paradisiaque mais gangrénée par la Mafia, des troupes fascistes face débarquement des soldats américains durant la Seconde Guerre mondiale, voilà le contexte un peu particulier de la comédie dramatique Bienvenue en Sicile. Réalisé par l’animateur, acteur, scénariste et réalisateur Perfrancesco Diliberto alias PIF, le film s’inspire de faits réels : l’opération Husky, le premier débarquement des troupes alliées en Europe sur l’île italienne et fasciste de Sicile. Il y raconte l’histoire d’amour entre Arturo, jeune serveur désargenté vivant à New York et la belle Flora, promise par son oncle à un fils de la Mafia. Pour avoir une chance d’épouser sa belle, Arturo doit demander la main de Flora directement à son père… en Sicile. Son seul moyen est de s’engager dans l’armée américaine qui planifie en débarquement allié sur l’île. Ce qu’il ignore, c’est que les Américains sont en négociation avec la Cosa Nostra, très implantée sur l’île, afin de la libérer plus facilement. C’est avec l’aide d’un aveugle, d’un boiteux, d’un lieutenant de l’armée qu’il part à la recherche du père de Flora, avant que la Mafia ne le trouve le premier.

 

Bienvenue en Sicile

 

La Mafia, un sujet sensible en Sicile

Sorti sur les écrans italiens depuis 2016, In guerra per amore (En guerre par amour) a été traduit en Bienvenue en Sicile pour sa sortie en France le 23 mai 2018. Un titre un peu racoleur qui fait bien évidemment référence au Bienvenue chez les Cht’is de Dany Boon. La comparaison s’arrête là. Bienvenue en Sicile, sous ses airs légers, traite d’un sujet sombre de la Seconde Guerre mondiale : l’accord passé entre l’armée américaine et la Mafia sicilienne pour libérer l’île des fascistes. Une île qui sera par la suite laissée entre les griffes de la Cosa Nostra. Un sujet sensible que connaît bien PIF. Originaire de Palerme, c’est son deuxième film après La Mafia tue seulement l’été. Il y garde la même recette : l’histoire d’un petit homme face aux grands événements de l’Histoire tout en gardant une touche d’humour.

 

Bienvenue en Sicile

 

Un décors de rêve

Si une partie du film a été tournée à Cinecittà, il était impossible pour PIF de recréer les décors et l’ambiance de la Sicile. Le réalisateur est alors allé poser ses caméras sur l’île dans des lieux emblématiques. On y retrouve la ville médiévale d’Erice, perchée sur sa montagne, la Scala dei Turchi, la plus belle plage blanche de Sicile, les grottes de Scurati près de Custonaci, ou encore le temple de Ségeste ou la région d’Agriente et de Trapani. De quoi donner des idées de voyages pour cet été. Le film, lui, sera sur les écrans français le 23 mai 2018.

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.