Au revoir là-haut, la nouvelle comédie dramatique d’Albert Dupontel

Au revoir là-haut, la nouvelle comédie dramatique d’Albert Dupontel

Le réalisateur français Albert Dupontel revient sur les écrans de cinéma avec grand fracas ! La bande annonce de son dernier film, Au revoir là-haut, est intense et sensationnelle bien qu’elle reste quelque peu énigmatique.

Après 9 mois ferme (2013), récompensé notamment par le César du meilleur scénario original, Dupontel s’attaque à l’adaptation du roman de Pierre Lemaitre, Au revoir là-haut, prix Goncourt 2013. S’attaquer, c’est le bon terme, car le projet n’est pas des moindres.

À travers une impressionnante fresque historique haute en couleur, Dupontel raconte l’histoire d’Albert et Edouard, deux soldats français qui se rencontrent sur le front lors de la première guerre mondiale, et qui lancent une vaste escroquerie de vente de monument au mort.

La période des années folles constitue un terrain de jeu idéal pour l’expression du style extravagant de Dupontel. La bande annonce fonctionne comme une rafale d’images percutantes qui rappelle les rafales de balles auxquelles sont exposés les soldats lorsqu’ils quittent les tranchées; toute la virtuosité du réalisateur est ainsi restituée. Les thèmes du film ne sont accessibles que par bribes : guerre, gueule cassée, escroquerie, fête, désespoir… L’absence d’une trame narrative classique permettant de saisir les tenants et les aboutissants de l’histoire pourra en gêner plus d’un.

Qui dit projet de grand ampleur, dit casting qui se doit d’être à la hauteur ! Et ça, Dupontel l’a bien compris. Il met toutes les chances de son côté en soignant le choix de ses acteurs et en incarnant lui-même le rôle d’Albert. On retrouve ainsi à l’affiche Nahuel Pérez Biscayart, révélation du film 120 battements par minute, Laurent Lafitte, Émilie Dequenne, Mélanie Thierry, Niels Arestrup, Michel Vuillermoz et même Kyan Khojandi.

Du côté de l’équipe technique, Dupontel a rappelé à ses côtés une grande partie des techniciens avec qui il avait collaboré sur 9 mois ferme : Vincent Mathias (chef opérateur), Pierre Queffelean (chef décorateur), Mimi Lempicka (costumes), Françoise Quilichini (maquillage) ou encore Christophe Pinel (montage).

Au revoir là-haut fait partie de ces films qui ont tout pour devenir de véritables références dans le paysage cinématographique français ! Avec un scénario solide et un casting soigné le long-métrage d’Albert Dupontel, dont la sortie est prévue en salle le 25 octobre 2017, promet d’être un beau succès.

Bande annonce Au revoir là-haut

Laissez votre commentaire