Share

Bilan Oscars 2012: “Le Cinéma français sur la plus haute marche”

On attendait avec impatience le retour de Billy Crystal en tant que présentateur de cette 84 ième cérémonie des Oscars, après la prestation controversée du duo de l’année dernière : James Franco et Anne Hataway. L’acteur qui présentait pour la neuvième fois cet évènement prestigieux,  n’a pas démérité. En effet, Billy Crystal était particulièrement à son aise en tant que maître de cérémonie ce soir. Il nous a gratifié de nombreux moments forts savoureux, telle une scène particulièrement cocasse où Georges Clooney le réveille d’un baiser.

On l’a vu autrement pousser la chansonnette et interagir brillamment avec son auditoire. L’un des autres moments clés de la prestation de Billy Crystal, sera son petit numéro avec l’actrice Melissa McCarthy (Bridesmaids, en français : « mes meilleures amies ») où ils reprennent avec un certain brio, l’une des scènes comiques du film de la réalisatrice Kristen Wiig.

On retiendra parmi les différents artistes qui ont remis un oscar ce soir, le talentueux Robert Downey Junior qui nous a fait part de son excentricité habituelle aux côtés de la somptueuse Gwyneth Paltrow. Le petit jeu des deux acteurs qui ont évolué ensemble dans Iron Man 1 et 2 était bien au point. L’acteur est arrivé sur la scène accompagné d’une équipe de tournage. Il a justifié la présence de ces techniciens en prétextant qu’il tournait actuellement un reportage baptisé « Le remettant ». On décernera avec plaisir l’oscar de l’autodérision à un acteur souvent critiqué pour son égocentrisme.

Les duettistes Will Ferrell (acteur comique américain) et Zach Galifianakis (very bad trip), Emma Stone (Prenant la pose pour sa « première », prochainement dans the Amazing Spiderman) se moquant gentiment de Ben Stiller lorsqu’il avait remis l’Oscar du meilleur maquillage transformé en une créature « d’Avatar », sont autant d’excellents moments que cette cérémonie nous a permis d’avoir.

En ce qui concerne les résultats, on retiendra le triomphe exceptionnel du film « The Artist », qui a remporté 5 statuettes dont celles du meilleur film, meilleur réalisateur et du meilleur acteur. Ces nombreuses récompenses permettent au cinéma français de rehausser son blason.  Il y a fort à parier qu’on reverra prochainement Michel Haznavicius, Jean Dujardin et Bérénice Béjo dans des projets de grande envergure. Félicitations donc à l’ensemble de leur équipe pour leur investissement dans ce long-métrage de qualité qui montre que l’on peut réussir aujourd’hui, sans montrer forcément des scènes de nature violente ou sexuelle.

Parmi les autres gagnants de la soirée, mention spéciale à Christopher Plummer qui remporte l’oscar du meilleur second rôle masculin à 82 ans pour le film « Beginners ». On n’oubliera pas non plus la consécration internationale du film « Une Séparation » (oscar du meilleur film étranger), les 5 oscars décernés à Hugo Cabret de Martin Scorcese et l’oscar du meilleur second rôle féminin à la brillante Octavia Spencer (the help).

Cette 84 ième cérémonie aura été pour reprendre les mots de Laurent Weil et Didier Allouch de Canal Plus,un retour aux fondamentaux. Le retour d’un Billy Crystal virevoltant et des « remettants » inspirés ont rendu cet évènement attrayant.

Le rendez-vous est pris pour l’année prochaine avec on l’espère d’autres représentants européens.

Notes:


Un hommage à Uggy, le chien de The Artist qui a pris sa retraite internationale après un succès triomphal à travers le monde.

Chris Rock, lorsqu’il remet l’oscar du meilleur film d’animation pour sa réplique: “Si vous êtes noir, vous pouvez jouer un âne ou un zèbre dans un film d’animation!!”

 

 

Leave a Comment


6 + = 8