Deauville 2017 – « The Bachelors » de Kurt Voelker : Un tendre mode d’emploi sur le deuil

Deauville 2017 – « The Bachelors » de Kurt Voelker : Un tendre mode d’emploi sur le deuil

Deauville 2017 – « The Bachelors » de Kurt Voelker : Un tendre mode d’emploi sur le deuil

Scénario

Réalisation

Acteurs

Summary:
Présenté en compétition à Deauville, The Bachelors est une tendre histoire de famille centrée sur la thématique du deuil.

77%

Bon

Présenté en compétition du Festival Américain de Deauville, The Bachelors est une tendre histoire de famille centrée sur la thématique du deuil. Réalisé par Kurt Voelker et porté par un J.K. Simmons très attachant, ce film est un récit abordable et intelligent, dont le sujet touche chacun d’entre nous.

Dépression mode d’emploi

La dépression est un sujet difficile à traiter. Cela est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit de le faire à la fois avec intelligence et humour. Pourtant, The Bachelors ne démérite pas dans son approche du sujet. Très axé sur les effets provoqués par la perte d’un être cher, le film se penche également sur les diverses facettes du deuil. Plusieurs manières de le gérer sont ainsi exposées, de la plus discrète à la plus violente, en passant par les phases de déni.

Tout cela est cependant toujours montré avec beaucoup de tendresse et d’empathie. La tendresse est incarnée par la relation père/fils, qui nous montre un amour pudique mais sincère. L’empathie quant à elle est incarnée par la plupart des personnages secondaires, notamment celui incarné par Julie Delpy. Oui oui, Julie Delpy est présente dans un film indépendant américain, sous les traits d’une affectueuse professeure de français. Quoi de plus normal d’un certain côté, l’actrice ayant l’habitude de jouer dans des films d’envergure internationale. 

Si ce film ne donne pas de formule miracle pour sortir de la dépression, il a le mérite de donner quelques pistes intéressantes à suivre concernant cette maladie. Beaucoup de ces pistes sont d’ailleurs disséminées par le personnage du psychologue. Ce personnage et ce qu’il raconte sur la dépression dénotent une certaine maîtrise du sujet de la part du scénariste/réalisateur, qui semblait désireux de nous faire partager ce qu’il en savait.

J.K. Simmons : le caméléon

J.K. Simmons est un drôle de phénomène du cinéma américain. Découvert par le grand public dans la saga Spiderman de Sam Raimi (sous les traits du cupide J. Jonah Jameson), celui-ci enchaîne les rôles aussi divers que variés. Profitant de son profil caméléon, il revêt dans The Bachelors le costume du père de famille vieillissant, arborant une fière barbe mi-rousse mi-blanche venant adoucir son visage. Celui-ci abandonne son rôle de gueulard qui lui convient si bien dans Spiderman et Whiplash, pour interpréter un rôle aussi doux qu’attachant. Ayant déjà fait ses preuves dans un rôle similaire avec Juno, il ne lui restait plus qu’à ajouter la dimension dépressive à son profil de bon père, ce qu’il fait à la perfection.

A cette très bonne interprétation s’ajoute celle du jeune premier Josh Wiggins, qui maîtrise parfaitement l’évolution de son personnage durant la totalité du film. Celui-ci donne la réplique à J.K. Simmons avec beaucoup de talent et donne envie de le découvrir dans d’autres types de rôle. Julie Delpy est également très convaincante en quadragénaire célibataire et professeure de français. Elle forme avec Simmons un tandem atypique et très attachant, auquel la dépression vient ajouter une complexité bienvenue. Un seul point noir est à noter au casting, à savoir la jeune Odeya Rush, interprétant le « love interest » de Josh Wiggins. Bien qu’elle ne soit pas foncièrement mauvaise, celle-ci est loin de briller parmi tous ces acteurs talentueux. Peut-être est-ce toutefois dû à l’écriture de son personnage, qui est assez stéréotypé et grossier comparé aux autres protagonistes. Cela ne nuit toutefois pas au plaisir de découvrir ce film ni aux interactions entre personnages. 

Avec sa thématique universelle et ses acteurs attachants, The Bachelors est une fable tendre et chaleureuse, qui devrait convenir à la plupart des publics. Si aucune date de sortie n’est encore prévue en France dans les salles obscures, celui-ci devrait être disponible très prochainement en e-cinéma. Affaire à suivre. 

Extrait The Bachelors 

Laissez votre commentaire