« Sous les bouclettes » de Mélaka et Gudule : un témoignage d’amour

« Sous les bouclettes » de Mélaka et Gudule : un témoignage d’amour

Dans le roman graphique Sous les bouclettes, sorti le 11 avril 2018 aux éditions Delcourt, Mélaka raconte le combat de sa mère Gudule contre la maladie, maladie qui finira par emporter la talentueuse écrivaine le 21 mai 2015.

Histoires de famille

Dans l’émouvant Sous les bouclettes, Mélaka expose de manière chronologique la lourde lutte de sa famille contre le cancer qui a attaqué sa mère. Le livre commence presque au moment où le cancer de Gudule s’est déclaré et suit le parcours de Mélaka et ses proches dans ces moments difficiles. Le récit est entrecoupé de petites anecdotes autobiographiques écrites par Gudule et illustrées par Mélaka, qui devaient constituer son dernier livre. Les voix de la mère et de la fille se mêlent pour offrir au lecteur des bribes de vie qui se répondent avec humour et tendresse.

Une mise à nu pudique

De par son sujet grave, sérieux et tragique, Sous les bouclettes est une incursion dans les derniers instants de vie de Gudule. Sa fille Mélaka narre les dégénérescences physique et mentale induites par le cancer et la souffrance de Gudule et ses proches. Elle se livre toute entière dans ce livre, sans aucun tabou. C’est pourtant avec beaucoup de pudeur qu’elle met à nu l’intimité de sa famille, allant jusqu’à protéger l’identité du dernier grand amour de Gudule. La tendresse et la complicité qui se dégagent de l’ouvrage l’empêchent de donner le sentiment d’être trop intrusif.

Un humour indéfectible

A la fois un hommage et un exutoire, Sous les bouclettes est une grande bouffée d’émotions. On n’a nullement besoin de connaître Gudule ou Mélaka pour apprécier ce livre et être happé par les sentiments qu’il exhale. Les pages sont gorgées d’humour et d’amour et nous plongent dans la vie de cette famille si attachante. Quiconque aura connu la perte d’un être cher suite aux affres de la maladie reconnaîtra dans ce roman des moments douloureux, mais y trouvera quand même le sourire et le rire à de nombreuses occasions.

Sous les bouclettes est un ouvrage particulièrement touchant qui prouve que si la maladie peut ronger le corps, elle ne l’emportera jamais sur les sentiments.

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.