Critique « X-O Manowar De soldat à général » de Matt Kindt : un barbare dans Star Wars

Critique « X-O Manowar De soldat à général » de Matt Kindt : un barbare dans Star Wars

Critique « X-O Manowar De soldat à général » de Matt Kindt : un barbare dans Star Wars

Dessins

Scénario

Edition

Summary:
Le barbare à l'armure surpuissante recommence une nouvelle vie, et c'est magique.

93%

Une saga prometteuse

JustFocus continue à vous présenter les dernières sorties de Bliss comics après l’Intégrale Bloodshot. Sorti fin avril, voici la relance d’X-O Manowar avec ce premier volume De soldat à général scénarisé par Matt Kindt, et dessiné par Tomàs Giorello puis Doug Braithwaite. Ce titre est publié aux États-Unis par Valiant Entertainment.

Retour à la vie de fermier

Comme nous l’avons indiqué dans le guide sur Valiant, Aric est un prince wisigoth qui porte une armure extraterrestre faisant de lui un personnage invulnérable. Nouveaux lecteurs, ne craignez rien, vous pouvez suivre cette série sans avoir lu les tomes précédents car Matt Kindt, le scénariste, change de direction. Aric a renoncé à l’armure. Désabusé, il mène une vie de fermier sur une autre planète très éloignée de la Terre. Mais dès le premier épisode, des contraintes extérieures l’obligent à reprendre le chemin de la guerre et à retrouver sa nature de chef guerrier. Il devient de la chair à canon dans un conflit qui ne l’intéresse pas. Aric se retrouve à lutter contre une bourgeoisie qui utilise les autres pour des expériences génétiques. Cependant, ses mérites guerriers le font très vite remarquer.

Une saga de science-fiction

La soif du pouvoir

Aric espère que ses succès vont lui permettre de rentrer retrouver sa ferme et sa compagne, mais on sent que peu à peu, il reprend goût à la guerre. Pour survivre, il a malgré lui besoin de l’armure. Il dialogue avec l’armure qui tente de le convaincre de l’utiliser à nouveau. Pour plus de discrétion, Aric transforme l’armure en anneau et, étant donné qu’il lui parle, on a tout de suite une pensée pour Gollum dans le Seigneur des anneaux. La trahison l’entoure sans arrêt, et Aric doit rentrer dans des intrigues pour s’en sortir. Il devient capitaine et obtient des fidèles sans le vouloir. Il prend peu à peu goût au pouvoir au fur et à mesure qu’il utilise l’armure.

Un véritable récit de science-fiction

X-O Manowar se déroule sur une planète avancée. Une poursuite en vaisseau volant est graphiquement très belle et prenante, car en plus, Aric risque d’être bombardé. Il vit sur une autre planète mais ce n’est pas juste un décor. Kindt écrit un vrai récit complexe de science-fiction avec des intrigues de palais, des luttes sociales et ethniques entre les peuples. Le récit se termine par un cliffhanger avec l’apparition d’étranges monolithes extraterrestres.

Un travail d’édition remarquable

Première superbe page

Il faut à nouveau saluer le fantastique travail éditorial de Bliss comics. En plus d’un sommaire très complet qui précise pour chaque épisode quelles sont les équipes créatives – certains éditeurs feraient bien de s’en inspirer – Bliss nous offre en effet de très nombreux bonus, sans qu’aucun ne soit anecdotique. En fait, on se trouve avec un véritable cahier complet dévoilant l’envers de la création du titre.  On trouve bien entendu l’intégralité des couvertures des 6 épisodes, y compris les variantes. Assez classique, on trouve aussi de nombreux croquis des dessinateurs Giorello et Brathwaite. Plus original et très intéressant, Bliss a inclus les commentaires du dessinateur LaRosa sur toutes ses couvertures officielles, et celles des éditeurs sur une page de Braithwaite. On peut également lire les interviews de Brathwaite et de Matt Kindt, qui en dévoilent beaucoup sur le futur de la série. Enfin, sont inclues toutes les recherches sur les personnages, les moyens de transports et la planète par Braitwaite, Giorello puis LaRosa.

X-O Manowar est donc le superbe début d’une prometteuse saga de science-fiction.

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.