Découvrez le comics de Jim Starlin qui a inspiré Infinity War

Découvrez le comics de Jim Starlin qui a inspiré Infinity War

Avant de découvrir Avengers : Infinity War en salles dès aujourd’hui, il est bon de faire un retour sur le comics dont il est inspiré. Le comic-book « La Quête de Thanos » suivi de la série Le Gant de L’Infini de Jim Starlin et Ron Lim sortis à la fin des années 1980. Un crossover ultra ambitieux qui faisait la part belle au méchant : Thanos.

Un but différent


Si dans Avengers : Infinity War, Thanos veut détruire la moitié de l’univers pour recréer un équilibre, le Thanos des comics a un but tout autre. Il est amoureux de la Mort, sa représentation féminine, faux à la main. Pour la séduire il est prêt à tout : même détruire l’univers entier. Il entreprend la recherche des pierres d’infinité pour obtenir la puissance totale et aboutir à ses fins : détruire l’univers pour séduire la mort. Il récupère les 6 pierres d’infinité à 5 doyens de l’univers et à l’Intermédiaire, des êtres ultra puissants. Les premiers sont nés au lendemain du big bang et en possèdent une partie de sa puissance. Le Collectionneur (interprété par Benicio Del Toro dans le MCU) et Le Grand Maître (interprété par Jeff Goldblum) en font partie, les autres sont le Coureur, le Champion et le Jardinier. Chacun possède une pierre d’infinité. L’Intermédiaire est un être galactique qui fait le pont entre réalité et fiction, entre paix et chaos. Pendant cette quête, il rencontre notamment Le Surfeur d’Argent qui est l’autre protagoniste de cette histoire. Il s’oppose au titan fou en vain, malgré sa propre puissance, et descend sur Terre prévenir les Avengers de l’arrivée de Thanos. C’est le rôle de Hulk dans le film. Le Surfeur d’Argent va lui même rencontrer Drax le destructeur, créé pour détruire Thanos, en vain aussi. Une fois les pierres récupérées, il assouvit l’univers à sa propre volonté. Les héros vont tenter d’intervenir.

Le Gant de L’Infini


Cette seconde partie démontre la puissance de Thanos, qui peut réduire l’univers en cendres juste en claquant des doigts. Les personnages sont encore plus nombreux dans le comics : tous les Avengers, Doctor Strange, certains X-Men, Les Gardiens de la Galaxie et surtout Adam Warlock. C’est celui qui parvient à renverser la tendance, au moins un temps. Cette créature introduite dans la scène post générique de Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2 est un des possesseurs de la Pierre de l’Âme. Il réunit les Célestes, des êtres antérieurs au Big Bang comme Galactus pour affronter Thanos. Même eux ne suffisent pas à l’arrêter. Mais alors comment se conclut le comics ? Un peu comme le film. On vous laisse découvrir l’un comme l’autre sans vous spoiler deux fins différentes mais toutes deux très osées.

La grande force de ce comics ce sont les prises de risques. Marvel décide de laisser carte blanche au scénariste qui ne se prive pas de mettre à mal tout l’univers Marvel. Les personnages sont aux abois face à un méchant emblématique grâce à sa force, son charisme et son ambiguïté. Thanos cherche juste à trouver l’amour. 

Avengers : Infinity War a su parfaitement réutiliser le matériel de base, en apportant des modifications nécessaires et passionnantes permettant aux lecteurs de comics d’avoir une autre histoire.

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.