Suicide Squad – Tome 4 chez Urban Comics

Suicide Squad – Tome 4 chez Urban Comics

Suicide Squad – Tome 4 chez Urban Comics

Scénario

Dessins

Edition

Summary:
La Suicide Squad pourrait faire mieux mais elle a au moins le mérite de se conclure !

70%

Une page se tourne...

Une dernière petite dose de Suicide Squad pour la route ? Notre critique du tome 4 chez Urban Comics.

Les plus grands héros de la Terre ont disparu. Il ne reste plus que les criminels de la Suicide Squad pour défendre et protéger l’humanité. De leur côté, Deadshot, Harley Quinn et Captain Boomerang sont missionnés par Amanda Waller afin d’empêcher qu’une arme puissante tombe entre les mains du génie, le Penseur. Mais celle-ci n’avait pas prévu qu’il se serait allié à Power Girl, Steel et le Soldat inconnu…

Nous arrivons au dernier tome de la série Suicide Squad époque New 52. L’éditeur Urban Comics aura eu le mérite de proposer la série dans son intégralité, avant peut-être le Rebirth l’année prochaine ?

 

rnwNF28AIHqlTfp4HQMH1uIJCd0sSmcA-couv-1200Nous n’allons pas vous mentir, ce n’est pas le meilleur de tous les tomes de la série. Pour comprendre où nous en sommes, permettez nous de resituer les choses. Les intrigues que vous allez lire dans ce volume, sous titré Entre les murs se passent pendant l’event Forever Evil, qui voit la montée au pouvoir du Syndicat du Crime. Nous assistons donc à l’affrontement d’une Suicide Squad très réduite face à O.M.A.C. Les amateurs de baston seront ravis. Les autres pourront trouver que l’histoire va beaucoup trop vite. Il y a un incessant ballet de personnages qui arrivent et qui repartent. A croire que le scénariste Matt Kindt ne connaissait pas les tenants et les aboutissants de son histoire avant de la coucher sur papier ! Le scénario souffre à la fois de lenteurs (les flashbacks ont tendance à plomber un peu l’ambiance !) et d’un trop plein de personnages, ce qui nuit à leur développement. Seul le personnage de James Gordon Jr peut se vanter d’avoir quelques lignes de dialogues intéressantes, même si c’est très peu à notre goût… Nous ne parlerons pas des deux dernières histoires qui n’ont à notre sens pas leur place ici et qui servent uniquement de remplissage. Dommage !

Au niveau des dessins, Patrick Zircher livre un travail correct. Les personnages sont fidèles à ce que nous connaissons d’eux et son trait est plutôt maîtrisé. Un bémol sur le travail du personnage d’Harley Quinn qui commence à véritablement s’écarter de celle que l’on aime…

Urban Comics nous propose une grosse édition. Un signe qu’il faut boucler au plus vite cette histoire pour pouvoir passer à autre chose ? Il faut reconnaître que l’éditeur a le mérite d’aller au bout des choses et de ne pas abandonner ses lecteurs. L’édition s’intègre parfaitement dans la suite de la collection en cours, pour le plus grand plaisir des fans que nous sommes.

En conclusion, Entre les murs n’est certainement pas le meilleur de ce que la Suicide Squad peut nous proposer. A trop vouloir en faire, les scénaristes finissent par se perdre dans des interactions et des intrigues trop complexes qui mériteraient plus de temps et de développement. Il en reste un plaisir coupable pour les fans de l’équipe qui souhaitent tout posséder et cette opportunité nous est offerte par Urban Comics en France !

Si vous souhaitez connaître notre avis sur le tome 3 de Suicide Squad, c’est par ici ! A la recherche de lecture, plongez-vous dans les sorties de l’éditeur Urban Comics pour le mois de mars 2017…

Laissez votre commentaire