[Critique] Découvrez Mystery Society chez Jungle

[Critique] Découvrez Mystery Society chez Jungle

[Critique] Découvrez Mystery Society chez Jungle

Scénario

Dessins

Edition

Summary:
Humour et action vous attendent dans Mystery Society !

90%

Une belle lecture !

Jungle vient de publier le comics américain Mystery Society

Il y avait Mulder et Scully. Nous pouvons maintenant compter sur Nick Hammond et Anastacia Collins ! C’est en effet avec ce couple que s’ouvre l’histoire de Mystery Society, le tout nouveau comics américain qui vient de paraître chez l’éditeur Jungle. D’abord publié chez IDW aux Etats-Unis, c’est l’occasion pour nous, petit frenchy, de découvrir autre chose que des super-héros. Après un premier essai avec They’re not like us, l’éditeur poursuit sur sa lancée pour notre plus grand plaisir.

Quand Jules Verne devient un cyborg…

 

arton597A michemin entre les super-pouvoirs et le fantastique façon X-Files, Mystery Society peut dérouter au premier abord. Quand nous ouvrons le comics, nous commençons l’histoire par la fin, ce qui peut en déstabiliser plus d’un ! Mais rien de grave à cela puisque nous plongeons vite dans un flashback qui va tout nous expliquer. C’est le début d’aventures rocambolesques menées par ce couple passionné par les légendes et les phénomènes bizarres. C’est aussi et surtout l’occasion de faire la connaissance, par exemple, de Verne, un cyborg au style steampunk qui possède le cerveau du célèbre auteur français ! Nous ne pouvons nous empêcher de penser à la Ligue des Gentlemen Extraordinaires, avec sa galerie de personnages attachants et un peu barrés. Car oui, il faut bien le reconnaître, Mystery Society possède toutes les qualités pour vous faire passer un bon moment. Il y a beaucoup d’humour, des situations cocasses ainsi que de l’aventure. Et malgré le côté rapide des évènements, nous prenons du plaisir à suivre cette fine équipe.

Nous devons le scénario à Steve Niles (30 jours de nuits). Une intrigue plaisante et légère, qui tranche avec les œuvres des grandes maisons d’édition (DC Comis, Marvel…). En effet, ici, point de super-héros en collants mais un couple d’aventuriers du paranormal qui entend bien révéler les vérités cachées. Et c’est là toute la réussite du comics. Mystery Society est une œuvre simple, farouchement dans l’air du temps et qui nous ferait presque regretter d’avoir débuté sa lecture. Pourquoi ? Tout simplement car l’éditeur américain IDW a annoncé qu’il n’y aurait pas de suite. Le goût est amer mais tant pis, la lecture est efficace ! Le tout est mis en images par Fiona Staples, jeune dessinatrice canadienne connue pour son travail sur la série Saga. Un trait léger, des couleurs claires et des cases assez épurées qui accompagnent de la meilleure des manières l’histoire de Nick et Anastacia.

Pour Jungle, éditeur français tout nouveau dans le monde du comics (vous pouvez retrouver toutes ses parutions sur son site internet), le pari est osé et le défi est relevé. Il est bon de trouver enfin du comics indépendant, hors des sentiers battus. L’édition est plutôt belle, la couverture accroche l’œil et donne envie d’ouvrir l’ouvrage.

 

En conclusion, Mystery Society restera malheureusement sans suite, mais nous passons un excellent moment aux côtés de cette fine équipe qui ne souhaite qu’une chose : faire éclater la vérité. Une équipe qui apprend à se connaître et à se découvrir. Le lecteur est impliqué, et chaque page est visuellement plus belle que la précédente. Le monde regorge de mystères et Mystery Society nous en dévoile quelques-uns…

Leave a Comment