[Critique] Injustice – Tome 10 chez Urban Comics

[Critique] Injustice – Tome 10 chez Urban Comics

Note

[Critique] Injustice – Tome 10 chez Urban Comics

Edition

Scénario

Dessins

Summary:
Un tome pas exceptionnel mais qui ne s'égare pas trop !

73%

Une baisse de qualité avant une fin que l'on espère explosive !

Voilà qu’arrive dans nos contrées le dixième tome de la saga Injustice. Urban Comics poursuit la parution de la guerre entre l’Homme d’Acier et le Chevalier Noir. Notre critique.

 

Les années passent, et bien que les insurgés maintiennent avec ténacité leurs positions face à l’oppresseur, il faut bien admettre que leur nombre se réduit comme peau de chagrin. Catwoman a récemment choisi de reprendre ses larcins nocturnes, suivie de près par sa nouvelle amie Harley Quinn. Pour ne rien arranger, Damian, déjà adversaire de son père dans cette guerre des titans, vient d’endosser le costume du défunt Nightwing. Qu’arrivera-t-il lorsque Batman et son fils de sang se retrouveront face à face sur le champ de bataille ?

 

Déjà le dixième tome d’Injustice et la fin de la cinquième année de guerre entre Superman et Batman. Une cinquième année qui devait normalement marquer la fin de cette grande guerre débutée en 2015 chez Urban Comics (avant la suite qui devrait prendre la relève !) mais qui se terminera finalement lors du douzième tome en 2018. Ce nouvel ouvrage contient à la fois du très bon et du mauvais. Cinq années de guerre, c’est long et nous commençons à ressentir une certaine lassitude de la part des différents protagonistes. Superman est devenu un véritable tyran et sa haine des personnes qui sont contre lui le force à faire les pires choses au monde. Toutes les personnes qui sont contre le régime sont indéniablement contre lui et il ne sait plus faire la part des choses. Flash en est le parfait exemple puisque sa rencontre avec Iris le pousse à remettre en question ses choix passés. Un semblant de lucidité viendra t’il mettre à mal un dictateur ? C’est la question que l’on est en droit de se poser quand on referme ce tome.

 

Année 5 – Partie 2

Du côté de Batman, il subsiste une seule et véritable question : est-il prêt à tuer un criminel ? Par la force des choses et une suite d’événements tragiques, nous obtiendrons la réponse, non sans avoir eu le temps de croiser son fils Damian, qui a repris le costume de Nightwing. Le personnage n’est pas inintéressant mais il mériterait une autre approche. Mais que vient donc faire un chapitre entier dédié à Bizarro au milieu de tout cela ? C’est la grande énigme de ce dixième volume d’Injustice !

 

Le scénario de ce tome est confié à Brian Buccellato qui officie depuis quelques numéros. Un scénario relativement brouillon et qui reste malheureusement assez convenu. L’histoire s’étire en longueur depuis suffisamment de temps pour pouvoir imaginer une fin probable. Les choix scénaristiques ne sont pas tous à jeter, notamment l’apparition d’Iris ou le développement de Batman. Mais les histoires secondaires peinent à trouver de l’intérêt, à l’image de celle de Catwoman ou du combat entre Shazam et Harley Quinn par exemple. Au niveau des dessins, nous retrouvons Mike S. Miller et Bruno Redondo, entre autres. Une qualité aléatoire qui va et vient selon les différents chapitres. Mention spéciale aux couleurs, où les tons dominent parfaitement les situations.

 

Urban Comics poursuit sa belle lignée dans la collection Urban Games. L’ouvrage s’inscrit parfaitement dans la suite des précédents avec une couverture qui ne reflète malheureusement pas le meilleur de ce tome. Petit bonus pour les fans : encore et toujours ces belles couvertures à la fin !

 

En conclusion, nous ne sommes clairement pas devant ce qu’Injustice peut faire de mieux. Mais nous pouvons noter tout de même l’effort de continuité effectué par Brian Buccellato depuis la reprise de la série. Il nous tarde de découvrir l’épilogue de cette grande guerre et surtout de connaître le dénouement de ce combat fratricide. Avant cela, il faudra d’abord découvrir le tome 11 qui paraîtra le 26 janvier 2018 ! Avant cela, replongez-vous dans notre critique du tome 7 !

Laissez votre commentaire