Critique de Rockabilly Zombie Apocalypse Tome 1 : Les Terres de Malédiction

Critique de Rockabilly Zombie Apocalypse Tome 1 : Les Terres de Malédiction

Note

Critique de Rockabilly Zombie Apocalypse Tome 1 : Les Terres de Malédiction

Dessin

Scénario

Histoire

Personnages

Summary:
Une vision originale du mythe du zombie. Inégal mais franchement personnel.

70%

User Rating: 0 (0 votes)

Une guerre sans précédent contre les zombies a engendré le chaos sur Terre, réduisant cette dernière en un véritable champ de ruines. C’est dans ce monde en proie à un hiver nucléaire que Billy Rockerson, ancien sosie d’Elvis, va devoir reprendre la route et affronter les démons de son passé afin de sauver sa bien-aimée de l’emprise du terrifiant Hadès. Découvrez l’étrange bande dessinée de Nikopek, premier tome de la série Rockabilly Zombie Apocalypse sorti en septembre 2017.

Du grand n’importe quoi

Ce premier tome intitulé Les Terres de Malédiction permet au lecteur d’entrer dans un univers inattendu. Dès ce premier tome Nikopek pose les bases de sa future série, de son univers what the fuck et de ses personnages décérébrés. Rockabilly Zombie Apocalypse est l’occasion d’avoir une approche inédite du monde post apocalyptique et surtout de la mythologie des zombies. Les décors rappellent un Old Man Logan. Ils sont chauds, désertiques, abandonnés, arides et stériles. Une vision toujours passionnante du monde tel qu’il pourrait être après la chute de l’humanité qui a déjà fait le succès de nombreuses sagas comme Mad Max, ou Le Livre d’Eli. Le carburant se fait rare, des gangs se mettent en place façon Walking Dead, et le monde est divisé en deux catégories : les humains encore viables et les zombies.

C’est d’ailleurs la grande surprise de cette bande dessinée : les zombies. Nikotep offre une nouvelle approche des infectés. Cette fois ils sont doués d’intelligence et de parole. Ce sont des êtres humains normaux dans la logique mais sont en décrépitude totale. Ils sont lentement en train de pourrir via leur infection. Ces zombies mangent toujours de la chaire humaine, mais savent se contrôler et sont doués de conscience. Bref une approche très étonnante du zombie qui vient complètement l’humaniser, surtout quand le personnage principal en est un. Rockabilly Zombie Apocalypse ne vous paraît pas encore assez bizarre ? Pas de souci, Nikotep va encore plus loin et intègre des robots à son histoire. Des automates ultra perfectionnés qui ressemblent à des êtres humains normaux. Rockabilly Zombie Apocalypse c’est un peu un Humains VS Zombies VS Robots. Un mélange bien what the fuck qu’on vous conseil sans modération.

Rockabilly Zombie Apocalypse donne donc autre chose à voir. Et même si le premier tome n’est pas toujours parfait, parfois bancal ou expéditif, c’est une véritable vision personnelle d’un genre pourtant engorgé, très actuel et véritablement à la mode ces dernières années. Nikotep a su créer un univers différent, très loin des clichés du genre. 

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.