Visiteurs de Versailles 1682-1789 : le tourisme en perspective à voir jusqu’au 25 février au Château de Versailles puis du 9 avril 2018 au 29 juillet 2018 au Metropolitan Museum of Art.

Visiteurs de Versailles 1682-1789 : le tourisme en perspective à voir jusqu’au 25 février au Château de Versailles puis du 9 avril 2018 au 29 juillet 2018 au Metropolitan Museum of Art.

Visiteurs de Versailles 1682-1789 : le tourisme en perspective à voir jusqu’au 25 février au Château de Versailles puis du 9 avril 2018 au 29 juillet 2018 au Metropolitan Museum of Art.

sujet

oeuvres

scénographie

Summary:
Cette fin de saison culturelle versaillaise, placée sous le signe du voyage, propose une plongée dans le passé avec une mise en abîme du tourisme et une mise en perspective du palais comme lieu de pouvoir pour les visiteurs d'alors.

73%

Parallèlement à son exposition Voyage d’Hiver le Château de Versailles organise, en partenariat avec le MET de NY, une exposition intitulée Visiteurs de Versailles 1682 à 1789, visible en France jusqu’au 25 février. Elle retrace les prémices du tourisme, mais également le devoir de représentation à la cour de France dans le dernier siècle de la monarchie de l’Ancien Régime.

Un palais ouvert à tous mais …

Nul n’ignore que le château de Versailles, voulu par Louis XIV comme symbole et vitrine de sa grandeur, était un haut lieu de représentation. La famille royale et la cour y vivaient en représentation permanente au milieu des invités et visiteurs de tous horizons.
Il était en effet possible à toute personne « bien vêtue » de pénétrer dans le palais pour en admirer les splendeurs, et possiblement entrevoir le roi et les hauts personnages de l’état.
Il existait d’ailleurs un grand nombre d’ouvrages vantant les mérites du château et expliquant comment le visiter de la meilleure manière. Certains de ces ouvrages sont présentés dans l’exposition aux côté de vêtements de cour, de gravures, de peintures etc.

Les différents types de visiteurs

Au palais se présentaient des ambassadeurs. Ainsi, en 1686, la visite de l’ambassade du royaume de Siam est particulièrement célèbre, et une partie des cadeaux diplomatiques est présentée dans l’exposition. Un siècle plus tard, en 1788, c’est l’ambassade du royaume indien de Mysore qui marque les esprits. Mais des visiteurs de marque, dont des princes venus de l’Empire Ottoman, comptent également parmi les plus illustres visiteurs.

Des princes européens, en visite officielle ou incognito, sont également passés par les salles de marbre du palais, tout comme des espions de tous bords, les artistes, les philosophes, savants, architectes et touristes du « Grand Tour ». 
Enfin, en 1789 se sont présentés des « visiteurs indésirables » en la personne des révolutionnaires. C’est à ce moment que la cour quitte Versailles pour ne plus jamais y revenir.

Au travers de plus de trois cents œuvres mêlant portraits peints et sculptés, costumes de cour, guides de voyages, tapisseries, porcelaines de Sèvres et de Meissen, armes de parade ou tabatières, l’exposition met en lumière les visiteurs du passé comme autant de préfigurations aux 7 millions de visiteurs annuels actuels.

Un partenariat entre le château de Versailles et le Metropolitan Museum of Art 

L’exposition constitue la première collaboration d’envergure entre ces deux institutions culturelles au rayonnement mondial. Depuis la réception de Benjamin Franklin à la cour de Louis XVI en 1778, en passant par l’extraordinaire mécénat de John D. Rockefeller Jr. dans les années 1920, Versailles a toujours été un théâtre majeur de l’amitié franco-américaine. Aujourd’hui, ce sont plus de 800 000 visiteurs américains qui viennent chaque année admirer la beauté du domaine de Versailles, faisant ainsi des États-Unis le premier pays représenté parmi les visiteurs étrangers.

Ainsi, cette fin de saison culturelle versaillaise, placée sous le signe du voyage, propose une plongée dans le passé avec une mise en abîme du tourisme et une mise en perspective du palais comme lieu de pouvoir pour les visiteurs d’alors.

Laissez votre commentaire