Tous les chemins mènent… au pied de la falaise

Tous les chemins mènent… au pied de la falaise

Au pied de la falaise est un projet multiforme : BD, musique, clip, site… On peut entrer dans cette histoire de la manière qu’on veut, et compléter son approche au fur et à mesure qu’on la découvre et qu’on se prend au jeu.

Au pied de la falaise, la BD ByMöko

Commençons comme une présentation de smartphone : c’est un bel objet que l’on a là. La couverture est belle, les couleurs sont douces, soulignent le côté aride des paysages. On peut apprécier également la variété des cadrages et des angles de vue. Certaines vignettes dépassent l’une sur l’autre, permettant ainsi au lecteur de s’immerger plus encore dans le récit.

Au pied de la falaise By Möko (2)

Au pied de la falaise se présente comme un récit initiatique. On suit Akou, dans son parcours de vie rythmé par de nombreux événements symboliques. Ces événements sont pour autant ancrés dans le quotidien dépeint tout en simplicité. La garde du troupeau, le marché… Au fur et à mesure, Akou évolue, et notre regard sur lui aussi.

Certaines citations touchent juste et restent en tête : « la vie, c’est la mort. Et si vous n’aimez pas cette dernière, c’est que vous n’aimez pas la première » « souvent, mieux vaut être avec que contre ». La simplicité du récit et des propos est appréciable et appréciée, même si elle gagnerait parfois à avoir plus de subtilité.

 

Le projet « transmedia »

Un intérêt majeur de l’œuvre est le nombre de ses facettes. Sur le site, réalisé par le photographe Abdou Diouri, on peut explorer soi-même le village grâce à une immersion virtuelle à 360°. Le clip de Semmy Demmou fait le lien entre notre environnement urbain et l’atmosphère du village d’Akou. Enfin, la musique de Tismé achève de nous plonger dans l’ambiance.

Le top : lire la BD en écoutant la BO. Ce beau projet réussit son pari multi-facettes, sans faillir en terme de qualité. On peut  tout juste regretter qu’ils n’aient pas été plus loin dans le propos et la réalisation. Quoi qu’il en soit, c’est un bel aboutissement qui nous permet de continuer à découvrir bien après avoir fini la dernière page.

Au pied de la falaise By Möko (1)

Laissez votre commentaire