Self Story : une Saison 2 à son apogée !

Self Story : une Saison 2 à son apogée !

Certaines webséries impressionnent par leur progression. Self Story en est la preuve avec la sortie du second épisode de sa Saison 2. Cette websérie participative n’a pas fini de faire parler d’elle !

Self Story : KEZACO ?

Self Story est une websérie participative développée par l’adorable trio des Nautéin Prod (oui, je les « kiffe », je le crie haut et fort et alors ?).Le concept est simple mais addictif : à la fin de chaque épisode, vous devez choisir entre 4 suites alternatives et Nautéin Prod construit son scénario en fonction de ce que vous avez choisi. En quelque sorte, Self Story, c’est un peu votre websérie ! La Saison 1 raconte l’histoire d’ Adalbert qui se prépare à rencontrer Florence pour un 1er rendez-vous amoureux sauf qu’elle a été kidnappée par un mystérieux commando. Grâce au Gartuc, une création d’Adalbert (une sorte de Siri mais en plus insolent), il réussit à la localiser mais Adalbert est à son tour capturé. Il s’échappe grâce à l’aide d’une déséquilibrée et retrouve Florence…qui s’évapore ! On le retrouve dans la Saison 2, terriblement abattu mais combattif, pour retrouver l’amour de sa vie, il décide de lui redonner vie sous forme d’humanoïde.

L’épisode 2 de la saison 2

Techniquement, l’épisode 2 confirme sa progression ! Un décor recherché, des effets spéciaux vraiment aboutis et un des jeux d’acteurs bien calibrés. Self Story prouve que si elle revient de loin, elle a tout d’une grande, et son ascension n’est pas sans rappeler celle du Visiteur du Futur… Dans l’épisode 2, nous découvrons donc Florence 2.0 : une humanoïde créée par Adalbert, pas vraiment finie et au vocabulaire peu poussée. Mention spéciale à l’actrice qui joue une Florence ingénue mais attachante ! Adalbert lui doit toujours échapper à Raw et son patron, qui le persécute depuis la Saison 1.

L envers du décor

La première partie de l’épisode se situe sur la plage de Sainte Marguerite sur Mer où un bunker de la seconde guerre mondiale a été descendu de la falaise à coup d’explosif et a glissé le long de la falaise pour se planter dans le sable. La seconde partie a été tournée au Manoir d’Ango qui fut construit pour Jean Ango (riche mécène) au 16eme siècle.

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.