40ème anniversaire du centre Georges Pompidou à Chambord

40ème anniversaire du centre Georges Pompidou à Chambord

Pour le  40ème anniversaire du centre Georges Pompidou, le château de Chambord accueille entre ses murs une exposition consacrée aux œuvres qui ont illustré sa vie. Dans ce château mythique, vous trouverez du 18 juin au 19 novembre des œuvres d’exception dans un cadre royal.

 

Pompidou un président dans son temps :

Georges Pompidou était un fervent revendicateur de l’art de son temps. Les plus belles pièces d’art contemporain ont été collectionnées par le président à Matignon puis à l’Elysée. C’est son fils, Alain Pompidou qui à hérité de cette collection et qui prête les pièces à Chambord en 2017. Le président avait bien un don pour repérer les artistes avant-gardistes qui réussiront à se faire un nom dans l’histoire de l’art par la suite.  Sa femme Claude eut également un grand impact sur cette collection.

 

Chambord, le lieu :

Le château de Chambord est à la fois spirituel et métaphysique ce qui facilite le dialogue entre les murs et les artistes tous très différents. C’est le plus grand domaine clos d’Europe. En effet, Paris tient dans Chambord. Entouré par la nature, le château puise sa force et sa beauté dans ses forêts environnantes.

 

 

Le lien entre Pompidou et Chambord :

A plusieurs reprises, l’ancien président s’est rendu au château de Chambord pour la chasse et son amour du beau. Il s’y est rendu 6 fois, dont 5 fois entre 69 et 74.

 

Retrouver la collection de Georges Pompidou :

L’imperfection des connaissances que nous disposons sur la collection de Georges Pompidou rend complexe la mise en place d’une exposition telle que celle-ci. Il était donc nécessaire de croiser les témoignages et d’utiliser les 3 expositions précédentes conduites par Claude Pompidou pour récupérer des informations. L’idée de cette exposition n’est pas de montrer les œuvres de Pompidou, mais plutôt de présenter celles qu’il avait dans l’œil. Une vingtaine d’œuvres vient de la famille Pompidou, un tiers du centre Pompidou et les autres viennent de collections privées ou de galeries.

P1010938P1010944

Composition de l’exposition :

On retrouve plus de 90 œuvres contemporaines exposées pour cet anniversaire. On peut reconnaître le salon Paulin de l’Elysée, Meh de Vasarely ou encore la Victoire de samothrace de Yves Klein. 4 œuvres ne sont pas de la collection du président mais l’affection que ce dernier portait à ces artistes, justifie leur présence au château.

On peut admirer la Femme 100 têtes de Max Ersnt, première œuvre achetée par le couple, première d’une longue série. C’est seulement après la guerre que le président va acheter l’œuvre du russe Youla Chapoval. Sous les voûtes, on peut voir « Trans-apparence du verbe » de Matta qui s’étale sur plus de 7 mètres de large. Vous pourrez marcher entre des œuvres de Georges Braque, Sonia Delaunay  Nicolas De Stael, Jean Fautrier ou encore Pierre Soulages. Trois œuvres de Nicolas De Stael sont exposées, c’est le seul artiste sur lequel Georges Pompidou s’est exprimé en évoquant sa pureté. L’exposition est divisée en plusieurs parties dont une, celle de l’art cinétique, qui ne présente pas d’artiste français. La toile du Pierre Soulages est la plus vieille. Lors de la présidence de Chirac, elle reste au placard. Lorsqu’il rencontre l’artiste en 86, ce dernier lui demande ce qu’il à fait de son œuvre qui va finir par retourner au centre Pompidou. Baladur va faire revenir la toile à Matignon en 93 qui aujourd’hui se trouve à Chambord.

Cette exposition est exclusive, environ 10 œuvres n’ont jamais été montrées au public. C’est le directeur de la programmation culturelle de Chambord Yannick Mercoyrol qui à fait le choix de ces œuvres.

P1010957

 

Voici la belle citation inscrite au dessus du salon Paulin :

« L’OEUVRE D’ART, C’EST L’ÉPÉE DE L’ARCHANGE ET IL FAUT QU’ELLE NOUS TRANSPERCE »

GEORGES POMPIDOU (1er SEPTEMBRE 1966)

 

Domaine National de Chambord à moins de 2 h de Paris, à 15 km de Blois. www.chambord.org

Jours d’ouverture : Toute l’année

Prix : 13 euros et 11 euros en tarif réduit

Laissez votre commentaire